Peuples surnaturels en guerre contre les humains. Venez nous montrer vos talents.
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Astel, le paladin désabusé

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Astel Kardsens
Paladin - Guérisseur itinérant
avatar

Messages : 6
Date d'inscription : 22/01/2014

MessageSujet: Astel, le paladin désabusé   Mer 22 Jan - 21:08

Identité de Kardsens Astel ~



Informations



© Crédit de l'avatar

Nom : Kardsens
Prénom : Astel
Sexe : Masculin
Date de naissance : 27 juillet
Âge : 27 ans
Race : Humain
Classe : Paladin
Métier : Guérisseur itinérant
Armes : Longue épée
Sorts : Soins (blessures et maladie), Protection légère.
Pouvoirs :
Orientation amoureuse : Le Bien et la Justice
Situation amoureuse : n'a pas eu trop le temps d'y penser récemment


Description Mentale

Fatigué des combats, lassé des guerres, Astel essaie de se "racheter" en soignant tous ceux qui en ont besoin, quelle que soit leur race ou leur camp dans la guerre.
Il est d'un tempérament souvent calme, parfois à la limite de l'apathie, ayant du mal à rire ou à se montrer joyeux. Ses longs silences, surtout quand il est concentré sur sa tâche, mettent parfois mal à l'aise les personnes en sa présence.
C'est quelqu'un qui se raconte peu, qui se confie peu. Il se sent profondément coupable pour les exactions commises par les humains, même s'il n'a fait qu'obéir aux ordres de son roi.
Ne voulant plus faire couler le sang, il garde son épée emballée, même si jamais bien loin de lui. Il ne la sortira qu'en dernière extrémité, si les autres solutions échouent, mais se montrera résolu s'il s'agit de défendre des innocents, quels qu'ils soient. Il n'est pas impossible qu'il cherche inconsciemment à mourir en rachetant ses fautes, mais avant cela il compte sauver le plus de personnes possible, en sauver autant que nécessaire pour racheter les crimes du roi humain.


Description Physique

La carrure solide et voutée d'un ancien garçon de ferme le dispute au port droit de celui qui a passé des années à porter l'armure. Des cheveux blonds, abondants mais négligés par un mode de vie militaire, parfois retenus par un bandeau d'étoffe sur le front. Des vêtements de voyage pratique et masquant les formes, laissant comme seul signe distinctif une longue épée, enroulée dans des tissus et portée sur le dos. Un visage dur et fatigué, dont les yeux ont vu trop de sang et de souffrance pour pouvoir un jour retrouver leur éclat.


Histoire

J'ai toujours pensé que la raison d'être d'un paladin était de protéger les gens...
C'est une des premières choses dont je me souviens, le défilé au lointain de ces chevaliers protecteurs, que j'observais émerveillé depuis la ferme de mes parents. Les reflets chatoyants du soleil printanier sur leurs armures rutilantes, leur allure fière et réconfortante. Je voulais être l'un deux, être l'épée qui fait vivre la justice et le bouclier qui défend les faibles. Je me rêvais protégeant femmes et enfants face aux dangers les plus monstrueux, je me voyais héros du royaume.
Une fugue, plusieurs années d'une formation douloureuse, et un adoubement plus tard, ne restait plus de ce rêve que l'odeur de cendres, le goût ferreux du sang dans ma bouche, et l'amertume... l'amertume plus que tout.

Ce rêve était beau pourtant, au départ. Les missions d'escorte pour la noblesse, la défense des temples, les parades devant la foule enthousiaste, les sourires et les honneurs. Le pays était en paix, les périls n'étaient finalement pas si nombreux, à se demander même si notre mission n'était pas plus de rassurer les gens que de vraiment les protéger du mal.
Mais avec les années les choses se sont gâtées, et notre pire ennemi nous a frappé de là où nous ne nous y attendions pas. Insidieusement, sans s'annoncer, dans notre dos. Pendant que nous avions nos yeux rivés sur les frontières, surveillant les forêts insondables et les gouffres abyssaux, le mal s'attaquait à notre propre roi, le faisant sombrer dans une folie sans nom. Avant d'avoir réalisé quoi que ce soit, avant d'avoir compris le drame, nous entrions en guerre contre les autres peuples, tous, sans exception.
Nous avions juré de mettre nos épées au service du bien, et finalement nos lames ne servaient plus qu'à abattre ces gens qui ne nous avaient jamais cherché querelle. D'escarmouches en batailles, de batailles en drames sanglants, nous cherchions toujours à nous justifier, si ce n'est aux yeux des autres, au moins à nos yeux propres. Nous ne pouvions envisager que notre roi n'avait pas de bonnes raisons, nous tentions vainement de nous convaincre nous même que servions une grande cause, même si inconnue, nous refusions d'affronter la vérité en face, l'horreur de nos actes.

C'est par un soir morne, à la suite d'une bataille qui tenait plus du massacre en règle que de l'affrontement héroïque, que quelque chose a fini par rompre, que la carapace d'illusions s'est brisée, qu'il m'a fallu regarder la vérité en face. Depuis des semaines nous baignions dans le sang d'innocents. Nous étions les monstres, le mal que nous avions juré de combattre. Nous avions trahi notre serment, par peur de désobéir aux ordres, par aveuglement.
Le soir même j'ai déserté le campement. Laissant mon armure derrière moi, ne gardant que mon épée, le seul stigmate de mes méfaits passés.
Depuis j'erre, de champ de bataille en lieu de désastre. Je marche derrière les armées, je suis les fumées à l'horizon. Je tente, à chaque fois que la folie des hommes s'abat, de venir soigner des blessés, de mettre les innocents à l'abri. De sauver autant de vies que nous en avons brisé par nos méfaits.

Je ne sais pas s'ils me recherchent, peut-être d'autres ont-ils suivi mon exemple. Il se peut qu'un jour j'ai à combattre mes anciens frères d'armes. Pour l'instant je garde ma lame au fourreau, en priant pour que ce jour n'arrive jamais. Pour l'instant je cache mon visage, autant de mes éventuels poursuivants que de ceux que je cherche à aider. Pour eux j'ai toujours les traits de l'ennemi, quels que soient mes actes, et je sais que j'aurai à affronter bien des rancœurs avant d'être pardonné, avant de pouvoir me pardonner.



La Bête derrière le PC

Ton prénom : Alan
Ton âge : Trop
Codes : Validé par Erebus
Ta présence sur le forum : en fin de journée
Quelque chose à dire? : Trust me, I'm the Doctor.



© Fiche de présentation By Rei


Dernière édition par Astel Kardsens le Sam 25 Jan - 20:12, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aspara Mel'Aelyn
Prêtresse - Soigneuse
avatar

Messages : 11
Date d'inscription : 22/01/2014

MessageSujet: Re: Astel, le paladin désabusé   Sam 25 Jan - 18:22

Alan ? Are you fucking kidding me ? o_o
Bref... Miou.
Restons dans les règles : Bienvenue sur le fofo
Piou piou piou piou piou piou ~♫
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Erebus Coursevent
Administrateur - Roi Vampire - Démoniste - Psychiatre
avatar

Messages : 195
Date d'inscription : 14/01/2014

MessageSujet: Re: Astel, le paladin désabusé   Sam 25 Jan - 21:15

Bienvenue

Bonjour et bienvenue cher ami =3
Donc le code est bon, je valide!
Tu peux aller recenser ton avatar, faire une demande de logement (si il en a un permanent), faire ton journal intime, une demande de rp ect...

Par contre, je te demanderai de redimensionner ton avatar car il n'est pas a la taille donné. Sinon, je vais te donner ton rang et ton groupe.

Bon jeu ^^



~~~~~~~~~
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://monde-cruel.forumactif.org
Astel Kardsens
Paladin - Guérisseur itinérant
avatar

Messages : 6
Date d'inscription : 22/01/2014

MessageSujet: Re: Astel, le paladin désabusé   Sam 25 Jan - 21:51

Voila qui est fait, normalement.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Astel, le paladin désabusé   

Revenir en haut Aller en bas
 
Astel, le paladin désabusé
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Morwei, Le Paladin.
» LE PALADIN
» Uriel, Paladin.
» ♂ Alrick Thysley ~ Paladin ~ Ombre ~ Libre
» Super comme premier jour de travail... (PV Astel)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les Mésaventures d'un Monde Cruel :: Qui es-tu? :: Présente toi! :: Présentations validées :: Humains-
Sauter vers: